Outils pour utilisateurs

Outils du site


maisons_quartier_libre

Informatique Libre pour une maison de quartier

Sur Nantes, un petit topo de ce qui pourrait être fait.

un dossier de présentation pour la Bottière

Start'air à Trignac est un centre pour les jeunes qui vient d'installer son réseau informatique sous logiciel libre. Un serveur y a été installé par l'association SNALIS, soeur d'ALIS44.

  • filtrage des accès internet à la salle du cybercentre.
  • hébergement de blogs pour les jeunes
  • messagerie pour les jeunes et les salariés
  • partage des ressources informatiques aux salariés

Les machines du cybercentre sont sous GNU/Linux Ubuntu

  • jeux libres , d'accès et de copie
  • jeux en réseaux
  • bureautique, travail sur l'image et la vidéo etc

Un référent à été déjà formé, des formations des utilisateurs sont en cours. Toute l'installation est documenté et à été suivi par le référent. Les outils de reproduction de l'installation sont disponibles sur place. Des tests sur des logiciels de réservation de salle, de suivi etc sont en cours.

Une maison de quartier, ou une structure sociale, peut pour être en accord avec ses principes d'éducation populaire, d'accès à l'informatique pour tous et avec son mode de fonctionnement, son organisation et ses outils propres adopter une informatique entièrement sous logiciels libres.

Coté éthique, un plus

L'adoption d'une organisation intégrale autour des logiciels libres fait sens.

  • utilité sociale reconnue des logiciels libres, les logiciels libres sont un bien commun
  • logique de l'utilisation des systèmes libres dans un contexte de diffusion de ces même logiciels. On ne peut décemment prôner un outils sans l'utiliser soit même.
  • Enseigner, montrer l'exemple par la diffusion des logiciels libres plutôt que le piratage et la copie illicite.

Coté organisation

Logiciels

  • Ne plus dépendre d'une logique d'argent mais d'un développement par l'usage
  • Ne plus être soumis aux problèmes liées à la sécurité, virus, licences impayées.
    • les virus sont sans actions sous GNU/Linux
    • les licences libres garantissent le droit d'utilisation des logiciels.
  • Pouvoir copier, diffuser, donner son avis, sans entrave que ce soit son travail mais aussi ses propres outils.
  • Se développer sur une structure pérenne. Les logiciels libres de part leur logique de conception par l'usage et l'usager sont moins obsolètes que les logiciels propriétaires qui disparaissent avec les compagnies.
  • Moins dépendre du commerce autour du matériel informatique. Les logiciels libre permettent de continuer ou de ré-utiliser du matériel ancien.
  • Parier sur le savoir. L'acquisition des connaissances autour des logiciels libres est un investissement pour la vie. Si la nouveauté, dictée par un commerce agressif, rend caduc le savoir sur un logiciel propriétaire, les connaissances sur les logiciels libres sont plus dans la durée.
  • S'organiser collectivement, mutualiser. La base même du développement des logiciels libre est collective et coopérative. Leurs usages entrainent naturellement une logique de coopération
  • Mutualiser, coopérer grâce aux formats et standards libres et ouvert. Les données sont toujours lisibles par le destinataire, ce qui garantie aussi leur viabilité et leur archivage.
  • Pouvoir archiver sans peur de perte de donnée

Organisation des outils

Il est primordiale de penser l'ensemble de l'informatique, en cohérence. La mise en réseau si elle permet à la fois une organisation solide et une souplesse dans les changements peut rendre très utile l'usage d'un serveur commun. Il sera le garant du cheminement des données et de leur sécurité.

Dans le cadre d'une salle ouverte au publique, un deuxième serveur peut aussi filtrer Internet et organiser des jeux en ligne

Organisation des ressources

  • Des associations loi 1901 accompagnent les structures vers une autonomie dans un cadre d'économie sociale et solidaire.
  • Il est nécessaire pour accéder à cette autonomie de former un référent.
    • il sera former pour avoir les compétence à maintenir les réseaux et le matériel.
    • il sera directement en contact avec les structures ressources
Les structures ressources
  • ALIS44 : fourniture de matériel, ressources pour la mise en place du réseau matériel
  • faimaison : fournisseur d'accès internet associatif Nantais ( en développement )
  • la CMS, Coopérative Multimédia Solidaire : hébergement et ressources techniques autour des services internet
  • La fabrique du libre : association, ressources techniques, formations et développements
  • la coopérative Lileo : ressources techniques et développements
  • les CEMEA : ressources techniques, formations

Coté technique

Des choix

1 Serveur et passerelle

Dans ce premier cas, l'idée est connecter une machine sur Internet juste derrière le modem/routeur ADSL. Cette machine sera aussi visible comme un site Internet pour les visiteurs extérieurs et gèrera le réseau et les ressources local.

  • Cette machine sera un bastion pour protéger le réseau local, le rendant étanche à ce qui vient de l'extérieur vers l'intérieur du réseau local
  • elle sera une passerelle vers Internet pour toutes les autres machines
  • elle abritera des services Internet, sites, messageries
  • elle permet le partage les ressources
  • etc

serveur sur 2 niveaux

Dans ce deuxième cas, l'idée est de séparer les fonctions sur au moins deux machines .

  • Une machine connectée à Internet faisant bastion et passerelle, cela peut être le modem/routeur ADSL
  • Une ou plusieurs autres comme serveurs pour nos sites web, messageries, scopitone, etc
  • Le 1er niveau est géré par le routeur ADSL sans particularité
  • Le 2eme est géré par le serveur
  • Il y a un filtre entre les 2 niveaux, ce qui est partagé directement dans le sous réseau n'est partagé qu'a travers des services oueb au premier niveau comme pour Internet en général.
maisons_quartier_libre.txt · Dernière modification: 2017/04/11 15:13 (modification externe)